DJI Inspire 2 VS PowerVision PowerEye


Parmi la pléthore de drones sur le marché, certains se démarquent significativement du lot à l’instar de ces deux monstres : le DJI Inspire 2 et le PowerVision PowerEye. Ces deux aéronefs proposent des performances exceptionnelles, adaptées aussi bien aux cinéastes en herbe qu’aux professionnels et aux sportifs désireux de réaliser de magnifiques vidéos de leurs sessions en plein air. Si vous projetez d’investir dans un de ces drones, les lignes qui suivent pourraient vous être d’une grande utilité.

DJI Inspire 2

DJI Inspire 2 VS PowerVision PowerEye

Pour débuter cette confrontation, nous avons décidé de mettre en lumière les points forts et les points faibles de l’impressionnant Inspire 2 de DJI.

Après le succès phénoménal du Phantom 4 Pro, la marque de Shenzhen confirme son hégémonie sur le marché des drones avec son Inspire 2. Ce petit concentré de technologies est doté d’une structure ultra légère et robuste, mêlant habilement magnésium et aluminium, ainsi que d’une double batterie offrant une autonomie de 27 min. Il est propulsé par de puissants moteurs brushless 3512 et peut voler à une vitesse de 94 km/h.

Outre sa vitesse exceptionnelle, son poids réduit et sa robustesse, ce drone DJI impressionne par les performances de sa caméra. Sachez que ce petit bijou peut embarquer une Zenmuse X4S disposant d’une plage dynamique de 11,6 diaphragmes et de 24 mm de focale ou une Zenmuse X5S, avec sa plage dynamique de 12,8 diaphragmes et son capteur micro 4/3 de 20 Mpx. Pour le traitement d’image, il se base sur le CineCore 2.0 et peut enregistrer des vidéos en 5,2K à 4,2 Gb/s. Son dispositif de stockage appelé CineSSD peut gérer d’importants flux d’images avec une vitesse remarquable.

Concernant le confort de pilotage, l’Inspire 2 vous propose une télécommande plutôt ergonomique et différents capteurs qui ont pour principales missions de détecter les obstacles et de fournir les données nécessaires au drone, afin qu’il puisse les éviter automatiquement. Il met également à votre disposition des fonctionnalités à la fois utiles et originales telles que le Spotlight Pro. Ce dernier vous permettra de cibler un élément et de laisser le drone voler librement, pour pouvoir accéder à d’excellentes prises de vue.

Ultra performant et facile à prendre en main, ce quadricoptère DJI possède néanmoins quelques points faibles. Parmi les principales faiblesses de ce « super » drone, nous pouvons citer le manque de performance de son système de traitement du bruit, sa première mise en œuvre pas évidente à réaliser pour un débutant et son application pas très ergonomique.

PowerVision PowerEye

DJI Inspire 2 VS PowerVision PowerEye

PowerVision est une marque encore peu connue du grand public, mais qui possède des potentiels extraordinaires. Après avoir séduit un certain nombre d’amateurs de drones par son PowerEgg, le fabricant a décidé de faire son incursion dans la catégorie des aéronefs ultra haut de gamme avec son PowerVision. Commercialisé à plus de 3 000 €, ce drone est-il capable de concurrencer l’Inspire 2 de DJI ?

Nous souhaitons vous dire d’emblée que le PowerEye est une excellente alternative à la série des Inspire de la marque de Shenzhen. S’il ne bénéficie pas de la structure ultra légère de l’Inspire 2, il est doté d’un train d’atterrissage rétractable, offrant davantage de liberté à sa caméra montée sur une nacelle stabilisée sur 3 axes.

En parlant de caméra, sachez que celle du PowerEye adopte le format micro 4/3. Elle est amovible et peut être remplacée par un capteur de même format tel que l’impressionnante Zenmuse X5S. Sur ce point, l’Inspire 2 et le quadricoptère PowerVision sont donc sur un même pied d’égalité.

À titre d’information, ce drone peut être livré avec une caméra 4K UHD micro 4/3 ou une caméra spécialement optimisée pour les suivis de chantiers, proposant une vision thermique.

Au niveau de l’autonomie, cet aéronef vous offre un temps de vol avoisinant 30 min, ce qui est légèrement plus élevé que celui proposé par l’Inspire 2 (27 min). Néanmoins, il fournit un confort de pilotage bien moins optimisé que ce dernier, malgré la présence de capteurs détectant les risques de collision et d’une caméra essentiellement dédiée au vol en immersion.

Verdict

Grâce à l’ambition de son constructeur, mais également au savoir-faire de son équipe, le PowerEye a su se frayer un chemin vers le cercle assez fermé des drones ultra haut de gamme, de qualité professionnelle. Bien qu’il offre un confort de pilotage moins abouti que l’Inspire 2, il reste au coude-à-coude avec ce monstre de DJI sur de nombreux points.

Compte tenu des différentes caractéristiques de ces deux produits, il nous est difficile de les départager. Toutefois, sachez que l’Inspire 2 est avant tout destiné à un public composé de cinéastes tandis que le PowerEye est plutôt dédié aux experts du bâtiment, désireux d’améliorer l’efficacité de leurs opérations de suivi.


Participer à la discussion :

Votre note :

 (0/5 – 0 avis)

Votre message :